Utiles

Instagram commencera à bloquer les hashtags contenant du contenu anti vaccination

La société a déclaré qu’elle utiliserait l’IA pour identifier les endroits où la désinformation est le plus visible.

 

Instagram va commencer à cacher les résultats de recherche de hashtags qui renvoient systématiquement de fausses informations sur les vaccins, a annoncé la société aujourd’hui. À compter d’aujourd’hui, la société bloquera effectivement l’accès aux hashtags renvoyant des informations erronées destinées à dissuader les personnes de se faire vacciner. Instagram a fait cette annonce lors d’un évènement destiné à la presse à San Francisco jeudi.

« Si le hashtag était #vaccins1234, s’il contenait une forte proportion d’informations fausses sur les vaccins connus, alors nous bloquerions totalement ce hashtag », a déclaré Karina Newton, responsable des politiques publiques d’Instagram dans le monde.

« Désinformation connue sur le vaccin » fait référence à une information erronée qui a été vérifiée par l’Organisation mondiale de la santé, et des organisations similaires, a déclaré la société. D’autres publications qui expriment des opinions antivaccin, mais qui n’ont pas été confirmées comme fausses pourraient être autorisées à rester visibles, a déclaré la société.

La nouvelle arrive alors que Facebook subit de plus en plus de pressions pour supprimer la propagande des antivaccins de son réseau social, où ses algorithmes de recommandation ont permis de créer un large réseau pour les complotistes. Cela fait deux mois que Facebook a annoncé son intention de réprimer les complots antivaccination, mais les journalistes ont continué à en trouver partout sur les plateformes de la société (Whatsapp, Instagram et Facebook). Pendant ce temps, une épidémie de rougeole à New York a attiré à nouveau l’attention sur l’impact de la désinformation antivaccinale.

Instagram examinera les publications supprimées en vertu de politiques de désinformation et utilisera la machine learning pour comprendre les hashtags auxquels elles sont associées, a-t-il déclaré. Si un hashtag contient une « proportion élevée » d’informations erronées, il sera bloqué. Instagram a refusé de donner les détails affirmant qu’ils pourraient encourager les gens à essayer de jouer avec le système. Évidemment les utilisateurs de ces hashtags, vont essayer de changer leur stratégie d’utilisation des hashtags pour continuer leur activité (cf kenoby.fr).

Instagram prévoit également d’introduire un message contextuel à l’intention des personnes recherchant des informations sur les vaccins, les reliant à des informations de qualité sur le sujet.

Instagram a déclaré que le travail visant à supprimer les informations antivaccination de la plateforme en était à ses débuts et que les gens continueront probablement à trouver de la propagande antivaccination sur le service pendant un certain temps. « Cela va prendre du temps pour continuer le travail », a déclaré Newton.

Par ailleurs, Instagram a annoncé la création d’un outil permettant de faire appel des décisions de modération de contenu, telles que celles relatives aux postes antivaccination. Si votre publication est supprimée, vous pourrez demander une vérification de la décision d’Instagram. La publication sera ensuite envoyée à un autre modérateur. S’ils changent leur décision, votre publication sera restaurée. S’ils maintiennent la décision, l’application vous en informera.

L’outil d’appel est actuellement en phase de test pour les décisions concernant la nudité, a déclaré la société. Il sera disponible pour d’autres types de contenu « dans les mois à venir », a déclaré Bettina Fairman, directrice des opérations communautaires chez Instagram.